Le vin d’Alsace : les 7 cépages

Wolxheim

Il était une fois un climat sec, baigné de soleil, et des sols particulièrement favorables à la vigne. Ces conditions exceptionnelles étaient déjà appréciées par les Romains qui l’apportèrent en Alsace lors de leurs conquêtes.La viticulture s’épanouira ensuite sous le règne des Mérovingiens et des Carolingiens qui font grande consommation de ce vin « tonique et qui rend gai ». Avant même la fin du premier millénaire, 160 localités alsaciennes cultivent la vigne.

Au Moyen Age, les vins d’Alsace comptent parmi les plus réputés et les plus chers d’Europe. Déjà, les vignerons en assurent la renommée grâce à des règles très strictes de production et de sélection. Mais la guerre de Trente ans interrompt brutalement cette période de prospérité. Les armes, le pillage et la peste ruinent l’Alsace. La population est décimée.

Après deux siècles encore d’épreuves et de dévastations, le vignoble alsacien renaît au lendemain de la première guerre mondiale. La vigne se reconstitue et les viticulteurs se remettent à l’ouvrage. Ils s’intéressent à la notion d’Appellation d’Origine Contrôlée qui commence alors à s’instituer en France. Après 1945, une politique de qualité est clairement mise en œuvre avec la délimitation de l’aire de production et la fixation de règles strictes de production. Elle trouve son aboutissement en 1962 dans la reconnaissance de l’A.O.C. Alsace par l’Institut National des Appellations d’Origine Contrôlées suivie en 1975 de l’A.O.C. Alsace Grand Cru et en 1976 de l’A.O.C. Crémant d’Alsace.

En Alsace, contrairement aux usages des autres vignobles français, ce n’est pas en général le terroir qui donne son nom aux vins, mais les cépages eux-mêmes. Toujours présentés dans leur bouteille typique, la flûte d’Alsace, ils sont obligatoirement embouteillés dans la région de production. Les vins d’Alsace sont de sûrs alliés de la gastronomie. Ils se servent frais, mais non glacés, de 6 à 8 °C.

Les vins d’Alsace proviennent de 7 cépages : Sylvaner, Pinot Blanc, Riesling, Muscat, Pinot Gris, Gewurztraminer et Pinot Noir.


1/ Le Sylvaner est un vin léger et frais, désaltérant et gouleyant. Il a un caractère fougueux, viril, parfois un peu rustique. Il n’a pas son pareil pour ajouter de la bonne humeur à tout ce qui est bon et authentique. Et dans les meilleurs terroirs, il se fait aristocrate, déployant une verve fine et spirituelle. LeSylvaner est le plus convivial des vins d’Alsace. Le Sylvaner accompagne avec légèreté et délicatesse tous les coquillages (huîtres,  coques, palourdes, etc. …) mais aussi les poissons, les charcuteries, etc…ou peut tout simplement étancher la soif. En cela il a d’ailleurs toute sa place parmi les vins de l’été.

2/ Le Pinot Blanc donne des vins agréables, ronds et tendres, alliant fraîcheur et souplesse avec une acidité moyenne. Il représente un juste milieu dans la gamme des vins d’Alsace. Associé à l’Auxerrois, sous le nom Pinot ou Pinot Blanc, il présente un bel équilibre entre acidité et matière, offrant des arômes de pêche, poire et pomme. Il peut servir également à l’élaboration de vins de base pour effervescents. Le Pinot Blanc s’accorde avec les poissons, les viandes blanches, les volailles, les plats à base d’oeufs (oeufs cocotte, omelettes, quiches). Il est également le bienvenu avec les fromages doux (crème de gruyère, carré frais…).

3/ Le Riesling est, avec le Sylvaner, le cépage le plus tardif des variétés alsaciennes. Mais il possède la particularité de poursuivre sa maturité physiologique dans des conditions thermiques relativement basses de sorte que, tout à fait paradoxalement, les qualités organoleptiques de son vin arrivent à surpasser celles des variétés plus précoces en année moyenne.

Vendangé à pleine maturité dans les meilleurs terroirs d’Alsace, le Riesling donne un vin extraordinairement fin et racé d’une remarquable harmonie entre l’élégance de son bouquet et la délicatesse de son fruité, l’équilibre de son corps et l’extrême finesse de son acidité assez prononcée. Vendangés tardivement, les Riesling dits de « vendanges tardives » ou de « sélection de grains nobles » donneront des vins d’une très grande classe, capiteux, plus ou moins moelleux et d’une merveilleuse harmonie.

Compte tenu de ses qualités exceptionnelles, il est bien naturel que le Rieslingsoit le vin préféré des Alsaciens eux-mêmes et aussi qu’il ait essaimé dans de nombreux autres pays viticoles. Dans ces pays, de nombreuses usurpations qui sont d’ailleurs autant d’hommages au vrai Riesling qu’est le Riesling rhénan, rendent toutefois impérieuse la nécessité de bien le distinguer dans l’étiquetage d’autres Riesling comme le Welschriesling et le Riesling italico en Europe ou le Clare Riesling en Afrique du Sud. Vin d’Alsace par excellence, le Riesling accompagnera indistinctement les mets les plus raffinés. Mais il sera incomparable sur les poissons, les crustacés, les fruits de mer et bien sûr la choucroute.

4/ Le muscat d’Alsace ouvre véritablement l’appétit. Il est d’ailleurs proposé en apéritif sur les meilleures tables de la région. Le MUSCAT est également très apprécié avec les asperges. Il met en valeur la cuisine légère à base de légumes cuits ou crus (préparations à la vapeur, plats végétariens).Œil : le muscat est de couleur jaune clair.Nez : il distille un bouquet de raisin frais, et parfois de subtils arômes de fleurs Bouche : on retrouve le côté croquant du fruit, avec beaucoup de fraîcheur. C’est un arôme primaire typique, très franc et facilement reconnaissable dans de nombreux vins. Le muscat est très aromatique. Il frappe les amateurs d’une part parce qu’il est sec, ce qui le distingue des Muscats doux méridionaux, et d’autre part à cause de son fruité rafraîchissant.

5/ Le Pinot Gris est l’un des 4 cépages de l’AOC Alsace Grand Cru et donne des vins particulièrement bien constitués et d’une rare complexité dans les Vendanges tardives et Sélections de grains nobles. Oeil : le Pinot Gris possède une belle robe jaune soutenu.Nez : généralement peu intense, mais d’une grande complexité aromatique, lePinot Gris développe souvent des notes fumées particulièrement typiques :arômes de sousbois, sarments brûlés, mousses, champignons, fruits secs, abricot, miel, cire d’abeille, pain d’épices…Bouche : c’est un vin plein de noblesse qui présente beaucoup d’étoffe, une admirable rondeur allant parfois jusqu’à une opulence légèrement moelleuse.

6/  Le Gewurztraminer donne un vin corsé, bien charpenté et dont le bouquet puissant extrêmement caractéristique exhale les fruits exotiques (lychees), les fleurs (rose) ou les épices. Vendangé en sur-maturation, le gewurztraminer « vendanges tardives » et « Sélections de Grains Nobles » donne un vin, moelleux à liquoreux, d’une grande richesse et d’une extraordinaire complexité aromatique.

Image même de l’originalité et de la typicité des vins d’Alsace, le Gewurztraminer accompagne parfaitement les plats relevés et les fromages corsés comme le munster. Il accompagnera à merveille le foie gras mais aussi les épices et les herbes aromatiques les plus fortes. Ainsi, il sera le partenaire idéal de nombreux plats asiatiques issus des cuisines chinoise, cantonaise, sichuanaise, indonésienne, malaise, thaï et indienne.

7/ Le Pinot Noir d’Alsace a été porté au cours des dernières années par le goût marqué des consommateurs pour les vins rouges légers, peu tanniques et à déguster frais.

C’est un vin capricieux. Il exige des rendements faibles, un état sanitaire parfait et une vinification soigneuse pour exprimer son fruit et son élégance. Si les vins sont séduisants et très appréciés dans leur jeunesse, certains possèdent un potentiel d’évolution surprenant. Ce vin acquiert rarement une couleur profonde sous le climat septentrional qui caractérise la région. Le Pinot Noir alsacien a toujours été un vin léger et frais aux arômes de cerise, de framboise et de mûres et aux tanins fondus. Pourtant, il est de plus en plus vieilli en fûts de chêne, produisant un vin plus profond et charpenté, à la couleur soutenue et aux arômes évoquant les fruits mûrs, le cuir…

Le Pinot Noir rosé, sec, délicatement fruité et servi frais, il est très apprécié autour des buffets campagnards et des pique-niques proposant des charcuteries et des salades. Le Pinot Noir rouge, de cuvaison plus longue, éventuellement vieilli en fûts de chêne, est un vin corsé et équilibré qui rencontre un succès grandissant. Viandes rouges et gibiers réclament ces Pinots Noirs d’Alsace rouges, à la belle robe sombre et aux arômes intenses de cerise. Plus généralement, les Pinots Noirs d’Alsace se marient avec les viandes blanches et les volailles, certains fromages, et puisque nos vins rouges d’Alsace ne sont pas trop tanniques, pourquoi ne pas les associer aux poissons ! Il serait dommage d’oublier certains mets de la cuisine sans frontière : taboulé, tajine d’agneau et couscous sont quelques-unes des spécialités qui apprécient d’être servis en leur compagnie. Mentionnons également les desserts peu sucrés au chocolat ou les assiettes de fruits rouges qui raffoleront de leurs arômes !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>